Chronique 1 : "Le nationalisme mène à l'ambition"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chronique 1 : "Le nationalisme mène à l'ambition"

Message par Admin le Mar 25 Oct - 13:19

"Le Nationalisme mène à l'ambition"



( Lire le background d'Octavien pour une bonne mise en bouche : http://front-gilneen.forumactif.com/t2-octavien-frost-le-roi-de-la-nation-libre-de-gilneas )

( La petite musique d'ambiance comme toujours : https://www.youtube.com/watch?v=5isCXvNKSJM )

Le Maréchal en exil quitta Teldrassil après quelques années de rédemption au sein de ce foyer elfique, pour aller à Hurlevent,le centre de l'Alliance afin de s'entourer de compagnons d'armes.
Il arbora, dans les premiers temps, toutes les tavernes de la ville dans le seul et unique but de pouvoir faire la connaissance de compagnons aux valeurs morales et martiales.
Il rencontra d'abord, à la taverne du "Quartier des Mages", un Draenai se faisant appeler "Megalzoom". Pour le décrire en quelques mots, nous pouvons affirmer qu'il voyait des formes d'hérésie partout,ceci dit,il était un ami loyal et fidèle. Mr.Frost s'en joua pour le convaincre de le suivre ; les réprouvés étaient une forme d'hérésie et il fallait les repousser du sol gilnéen. Le parangon,Megalzoom en fut immédiatement charmé et accepta sans conditions de suivre Octavien.
Le Maréchal continua ses recherches dans d'autres tavernes de la ville et trouva tout de même quelques mercenaires qui acceptèrent de l'épauler en échange d'une quantité de pièce d'or ou d'une nouvelle vie au sein de Gilnéas.
Toujours dans la même perspective des choses, Octavien rencontra un dénommé "Balouu",il se prétendait Historien et Archéologue. Le Maréchal lui confia ses desseins et Balouu s'en contenta neutrement... En apparence du moins.
Mr.Frost fit du bruit dans tout Hurlevent avec ses envies revanchistes et ça lui porta préjudice. Il ne se cachait pas d'avoir était mordu et d'être devenu "Worgen" et cela provoqua même une certaine méfiance chez certains citoyens qui usèrent de mots-durs à l'encontre du "loup". Ils prétextèrent que les Worgens étaient des chiens,rampant désormais tels des vermines aux portes d'Hurlevent et de l'Alliance,une fois délogés de leurs niches protégées par un mur inutile. Le Maréchal savait que ces gens avaient raison mais malgré tout, jamais il n'oublia et jamais il ne pardonna.
Les remarques des citoyens de la cité humaine de Hurlevent sur les projets d'Octavien n'avaient pas eu les effets escomptés. Ces insultes contre les gilnéens et contre les victimes de la malédiction Worgen étaient destinées à briser le moral de Mr.Frost. Mais au lieu de cela,il redoubla d'énergie et renforça son tempérament déjà d'acier, et ce, malgré les propos de son père,durant son enfance, qui aurait pu conduire n'importe quel autre individu à une fragilité certaine. Il faut admettre qu'une carrière militaire rend plus dur et plus ferme.
Il rencontra par la suite un dénommé "Osval",un humain,ex-assassin, exerçant depuis toujours des contrats d'assassinat pour survivre. Osval avait su trouver les mots justes pour convaincre le chef de cette bande de mercenaire de l'accepter dans ses rangs. Octavien se retrouva confronté à un dilemme. Etait-il sage de contenir des personnes aussi dangereuses dans une expédition de cette envergure ? Après réflexion,il n'en avait cure. Il ne pouvait de toute façon se permettre de refuser aucune main tendue s'offrant à lui.
Le "Roi-Loup" autrement dit Genn Grisetête, eut vent du soulèvement d'Octavien. Mais devant la faiblesse de cette coalition et le peu de soutien qu'elle recevait des habitants de Hurlevent,il préféra rester aux côtés du Roi Varian Wrynn.
Après que Octavien ait estimé que son "contingent" était suffisant en terme d'effectif,il alla se promener au port de la majestueuse cité d'Hurlevent sur lequel reposait un navire de genre gilnéen arborant d'ailleurs un étendard de la cité nation. Devant ce bateau se dressait un homme âgé entouré d'un équipage qui faisait d'avantage penser à un équipage pirate qu'à des membres d'équipage gilnéens,il faut le reconnaître.. L'Homme en question n'était autre que Lafayette,un amiral de la cité-nation désormais au service de l'Alliance. Octavien le connaissait d'antan,Lafayette étant un bon ami à lui. Il proposa ses talents de navigateur ainsi que ses quelques navires à Octavien. Il accepta sans hésiter. Et c'est ainsi que quelques jours plus tard, Octavien et ses alliés embarquèrent au sein des navires de l'amiral destinés à se rendre à Quilleport,port principal de Gilnéas détenu par la 7 ème Légion de sous-mariniers de l'Alliance.

Admin
Admin

Messages : 10
Date d'inscription : 24/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://front-gilneen.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum